Mon corps, mon combat !

Un bébé c’est merveilleux … C’est de la joie, des larmes de bonheur, des rires … Mais l’envers du décor est moins vendeur : la prise de poids. 

Selon la télévision, les femmes tombent enceinte, accouchent de magnifiques petits bébés et retrouvent leurs abdos illico presto ! Mon expérience personnelle est quelque peu différente … Je suis tombée enceinte, j’ai été malade les 4 premiers mois, j’ai accouché d’une magnifique petite Léna, et … Et ben non, pas d’abdos ! Serais-je anormale ?!

Bébé avait déjà 4 mois lorsque j’ai décidé de me reprendre en main pour retrouver le corps pré-grossesse qui me convenait plutôt bien. Je me suis mis un gros coup de pieds au derrière et j’ai décidé de tout faire pour perdre ces 15 kilos en trop. Moi aussi je voulais être comme les mamans sexy des magazines ! (Bon d’accord j’ai du boulot …)

1 ère étape : j’ai consulté !

Impossible pour moi de perdre toute seule toute cette masse accumulée. Je suis le genre de personne qui a besoin de soutien, de conseils et de me faire reprendre en main lorsque je fais n’importe quoi ! C’est alors que j’ai pris rendez-vous chez Natur’house, un centre de rééquilibrage alimentaire un peu particulier.

En effet, la bas, vous ne payez pas la consultation mais uniquement les compléments alimentaires à base de plantes qu’on vous prescrit chaque semaine. Il faut donc compter environ 40€ (tout de même) pour ces compléments pour la semaine. Ma quête d’accompagnement me revenait donc à 160€ par mois. C’est une somme, mais motivée comme je l’étais, rien ne pouvait m’arrêter !

J’ai donc suivi leurs conseils à la lettre : arrêt total de sucre (snif snif), utilisation de crèmes fraîches allégées, yaourt 0%, 1 féculent par semaine, légumes, légumes, légumes … Le béaba d’un régime me direz-vous ! 3 mois plus tard j’avais perdu 11 kilos et je rentrais à nouveau dans mes vêtements ! Alléluia.

Après ces mois intensifs de sevrage, j’ai commencé à ressentir des douleurs paralysantes au niveau de mes intestins. Au moins 2 fois par semaine, je me tordait de douleur et aucun cachet ne réduisait ce mal. Durant ces « crises » mon ventre était tellement dure et gonflé qu’on avait l’impression que le petit frère de Léna était en route ! J’ai donc décidé d’arrêter ce régime et de faire quelques analyses …

2 ème étape : j’ai couru toujours plus loin !

Il n’y a malheureusement pas de secret pour perdre du poids … Il faut courir ! Le moyen le plus économique, simple et pratique. Etant jeune (je ne suis pas bien vieille, mais tout de même, mes 18 ans sont loin !) j’étais assez sportive, football, athlétisme, gymnastique, et même lutte, j’ai touché à tous les sports … Il m’a été, je l’avoue, assez facile de récupérer une certaine endurance. En un mois et demi j’arrivais à courir 11 kilomètres en 1h10 environ … Ce n’est pas le timing idéal, mais après quelques années sans courir, j’étais plutôt fière de moi.

Le sport est devenu une partie intégrante de ma vie. Que ce soit le running au bord du lac, les séances de fractionné au stade ou les exercices de renforcement musculaire devant la télévision, le sport me procurait du plaisir, de l’évasion et une certaine confiance en moi. A raison de 2-3 séances de courses + 1-2 séances de renforcement musculaire par semaine, le sport m’a considérablement aidé dans ma perte de poids.

 2014-11-18_16113 ème étape : j’ai écouté et nourri mon corps convenablement ! 

Les analyses effectuées par un gastro-entérologue ont révélé que ma flore intestinale était complètement détruite … Enchaîner une grossesse, un régime et de surcroît une grippe entraînant des antibiotiques, n’ont pas aidé mon corps à s’en sortir ! Je me suis beaucoup renseignée et documentée sur les troubles intestinaux, et grâce à une amie très chère, j’ai décidé de m’orienter vers une tout autre idéologie de vie … L’alimentation saine. Un bien vaste terme !

J’ai ma propre définition d’une alimentation saine, qui pour moi n’est pas synonyme de privation mais plutôt de plaisir sain. Je privilégie les produits bios, qui sont par définition, beaucoup moins traités chimiquement que les produits « normaux ». J’ai considérablement réduis mes apports en gluten et produits laitiers (je suis toujours une adepte du chocolat chaud au lait de vache le matin, même si je sais que ce n’est pas bien, mais je n’aime ni le café, ni le thé malheureusement). Cuisiner #glutenfree et #lactosefree est un réel plaisir, je découvre de nouvelles saveurs et des produits provenant de notre terre qui sont pleins de nutriments et de vitamines. Je redécouvre également les gourmandises sucrées mais saines sans sucre raffiné qui m’avaient été totalement interdites durant mon régime.

Et mes problèmes d’intestins paresseux dans tout ça ? Je ne dirais pas qu’ils ont totalement disparus, mais c’est sur la bonne voie ! Je ne suis plus pliée en deux de douleur et les gonflements ont considérablement diminués. Je continue à travailler sur ma guérison totale !


2014-11-18_1615Conclusion : je suis venue, j’ai vu, je n’ai pas encore totalement vaincu !

Il me reste encore un long chemin à parcourir pour me trémousser en toute impunité sur les plages, mais je suis fière du chemin parcourue. Je n’ai pas abandonné un seul instant. Mon corps me complexe moins et je sais que ça prendra le temps nécessaire, mais avec encore un peu de volonté et d’efforts, j’arriverai à atteindre mon objectif. Je réussirai à être fière de moi, de mon corps, fière d’avoir achevé ce combat. Comme on dit « chi va piano, va sano e va lontano » (qui va doucement, va sainement et va loin).

Publicités

10 réflexions sur “Mon corps, mon combat !

  1. Bonjour, nos parcours se ressemblent dans la forme, car le fond est différend pour moi… je m’explique, en 2011 j’ai appris que j’avais un lymphome hodgkinien, j’ai eu des chimios, une rechute, re-chimios et 2 greffes de moelle osseuse…. quand on parle de cancer on pense a l’amaigrissement… et bien ce ne fut pas mon cas, en 2 ans j’ai pris 20kg malgré l’anorexie alimentaire… mais j’ai attendu d’être en rémission pour reprendre une alimentation équilibrée… et ce ne fut pas facile… degoutee de beaucoup d’aliments, j’ai du réapprendre les gouts, puis a la base j’avais deja des problèmes intestinaux mais les chimios n’ont pas arrangé la chose, comme toi je faisais des crises de maux de ventre a en être plié en deux et a avoir un ventre gonflé et douloureux… et je suis donc intolérante au gluten…. et ce fut une révélation, je n’ai jamais mangé autant d’aliments divers de toute ma vie et mes soucis intestinaux ce sont littéralement envolés. Je me bats tjrs contre ce corps, mais je suis plus sereine et a l’écoute de celui ci. J’ai un peu raconter ma vie, désolée, mais en lisant ton parcours je me suis reconnue dans chaque mots et maux… alors merci!! Et bonne continuation ❤

    J'aime

    1. Effectivement, ça n’a pas du être facile 😦
      Mais tu as vaincu le cancer, tu as découvert pourquoi tu avais ces maux … Pleins de belles victoires !
      Je te suis sur le fait de manger sans gluten (même si je ne mange pas 100% sans gluten), on découvre des nouvelles saveurs, de nouveaux aliments … Et c’est super de cuisiner de nouvelles choses !
      Merci à toi pour ton témoignage 🙂

      J'aime

  2. Comme je te comprends! Je suis maman de deux enfants. Mon loulou a 4 mois et j’ai commencé à me reprendre en main quand il avait 1 mois! Bah oui j’avais pris 25kg pendant la grossesse, il ne fallait pas trop que je traîne avec ecs kilos en plus! Là je suis un programme alimentaire mais à partir du mois prochain, je vais aller voir une diététicienne qui va m’aider pour une perte durable et saine. Le sport est important aussi, je partage ton avis. Mais avec les enfants pas toujours évident. Je peux me dégager du temps (quand on veut on oeut ^^) pour aller courir car ça fait tellement du bien au moral!
    Merci de partager avec nous ton quotidien! Mon but à long terme : manger sainement soit une évidence, comme si je n’avais pas le choix en fait!
    Bisous

    J'aime

    1. Oui c’est sur que trouver du temps avec 2 enfants ne doit pas être évident …
      C’est bien d’aller consulter une diététicienne, c’est difficile de perdre seule et on ne sait pas si on fait les choses correctement !
      Tu vas voir que manger sainement est très facile si on aime cuisiner ^^
      Bon courage en tout cas pour ton petit combat 🙂

      J'aime

  3. Félicitation ma chérie pour ce beau parcours dont tu as tiré plein d’enseignements 🙂 et merci pour le clin d’oeil ❤ tu es parfaite à mes yeux. Ton blog est très beau !!! Je suis sûre qu'il plaira au plus grand nombre.

    J'aime

  4. je t’avais écrit un pavé, mais je pense qu’il a du beuguer…. du coup je te disais merci, car ton parcours fait écho au mien, si ce n’est que pour moi ce n’est une grossesse mais un cancer, l’origine!! tes mots et maux résonnent en moi, car j’ai les memes que toi!! alors continue ton combat et merci pour les restes car je suis intolerante au gluten!! ❤

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s